CHIRURGIE RÉFRACTIVE

Vivre sans lunettes

Quels sont les anomalies optiques de l'oeil ?

Dans un œil normal, le trajet des rayons lumineux est modifié par la cornée et le cristallin pour lui permettre de converger vers la rétine. L’œil myope étant trop long, les rayons lumineux convergent en avant de la rétine. L’œil hypermétrope est trop court et les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine. L’œil astigmate présente des anomalies de courbure cornéenne qui créent des distorsions de l’image rétinienne à toutes les distances. L’œil presbyte ne distingue pas clairement les objets proches.

Quels sont les différentes techniques opératoires ?

1) La photo ablation au laser Excimer de surface.

Après un pelage de la couche superficielle, les impacts de laser sont appliqués sur la surface de la cornée. En fin d’intervention une lentille thérapeutique ou un pansement est mis en place. 

Les deux avantages de cette technique sont l’absence de risque lié à la découpe et une photo-ablation superficielle permettant de préserver l’épaisseur de la cornée (« lit stromal postérieur »); par contre, les suites en sont plus longues avec une douleur qui peut durer 3-4 jours après l’intervention (pose d’une lentille pansement en fin d’intervention qui ne sera retirée qu’au troisième jour) et une récupération visuelle n’intervenant que très rarement avant le quatrième jour.

2) La photo ablation au laser Excimer dans l’épaisseur de la cornée (Lasik).

Cette technique se décompose en deux étapes : la découpe d’un volet cornéen superficiel (entre 100 et 130µm) suivie du traitement par laser Excimer du défaut de vision (par sculpture de la cornée) : myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie.

Les avantages du LASIK par rapport aux autres techniques de surface sont nombreux mais ce sont les examens préopératoires qui détermineront les possibilités et surtout les éventuelles contre-indications de telle ou telle technique (cornées fines et/ou asymétriques, kératocone). Les résultats visuels à moyen et long terme (après deux mois) sont identiques entre LASIK et techniques de surface, mais le LASIK permet une récupération visuelle plus rapide. De plus, l'opération est très rapide et indolore. 

Après l’intervention, pendant la phase de cicatrisation, l’œil gratte, pique, larmoie pendant quelques heures (4 à 5 maximum) et dès le lendemain, la vision est bonne. La récupération totale peut prendre plusieurs jours surtout dans les traitements correcteurs d’hypermétropie et de presbytie.

3) Le Smile (Small Incision Lenticule Extraction).

L’opération Smile est une opération de chirurgie réfractive sans capot dans laquelle un lenticule est découpé par un laser femtoseconde dans la profondeur de la cornée et extrait manuellement à travers une petite incision périphérique de 4 millimètres. 

 

Son avantage principal est l’absence de capot cornéen ce qui en fait la technique de prédilection pour certains sujets à risque de déplacement secondaire du capot. Cependant, les publications scientifiques n'ont pas confirmé les autres avantages mis en avant initialement (absence de sécheresse, diminution du risque d’ectasie).

Des questions ?

  • Est-ce que l’on peut opérer toutes les anomalies de la réfraction ?​

Non malheureusement pas, non seulement en raison de la puissance de l’amétropie à corriger mais également de le forme et de l’épaisseur de la cornée. 
Pour cela avant toute opération un bilan complet doit être réalisé pour voir si le patient est éligible à l’intervention. Il comprend en premier lieu un interrogatoire afin de déterminer la stabilité de la réfraction depuis au moins 2 années, une évaluation de l’acuité visuelle (détermine la puissance de l’amétropie à corriger), et enfin un bilan d’évaluation de la cornée (topographie + pachymétrie) pour éliminer les contre-indications anatomiques à l’intervention. 
Une explication plus détaillée vous sera donnée en consultation. Seuls les patients dont le bila préopératoire est entièrement normal peuvent se faire opérer.

  • L’intervention est-elle douloureuse ?

L’intervention ne dure que 10 à 15 mn et n’est pas douloureuse. Elle se fait sous anesthésie topique (aves collyres anesthésiant). La PKR nécessite la pose d’une lentille en fin d’intervention pt 48 heures.

  • Est-ce que l’on opère les 2 yeux en même temps ?

Oui pour le LASIK. Pour ce qui est de le PKR, c’est à l’appréciation du patient en sachant que la récupération d’une acuité visuelle utile nécessite quelques jours, et étant donné que c’est une opération dite de confort non remboursée par la sécurité sociale, il ne peut y avoir de prescription d’arrêt de travail le temps de la récupération.

 

  • Quel est le ressenti après l’opération ?

Chaque organisme perçoit différemment la douleur. Habituellement, elle est importante pendant environ trois jours suite à la technique PKR, mais des traitements adaptés permettent de la contrôler. Cette douleur est liée à l’abrasion de la fine couche de la cornée, qui doit se reconstituer. Il faut prévoir une période de repos d’au moins 2 jours en cas d’intervention unilatérale et plus en cas d’intervention sur les 2 yeux le même jour. 
Apres le Lasik le patient va ressentir une sensation de grains de sables pendant quelques heures, une photophobie (gène à la lumière), mais pas de douleurs importantes, il pourra des le lendemain reprendre une activité quasi normale. 
Il faut éviter de s’exposer à la poussière, et ne pas se frotter les yeux après le LASIK (pendant une bonne semaine).

 

  • Comment se passe le suivi après l’opération ?

Un traitement à bases de collyre (larmes artificielles, antibiotiques et plus ou moins anti inflammatoires) est prescrit pour une durée déterminée 
Un contrôle post opératoire est prévu le lendemain puis au 7eme et 30eme jour en moyenne après l’opération.

  • Serai-je remboursé ?

La chirurgie réfractive n'est pas pris en charge par la Sécurité sociale. Néanmoins, certaines mutuelles procèdent au remboursement d'une partie de l'intervention. 

©2018 by Chokre Robert. Proudly created with Wix.com